Partagez | 
 

 ⊱ la beauté du sale, et la beauté du mal.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar




pushME
blocknote:

MessageSujet: ⊱ la beauté du sale, et la beauté du mal.   Mar 15 Mai - 3:16


LIONCOURT. CALEB SETH.
CREDITS.(Elyas)
« citation, citation, citation »

nom → texte ; prénom(s)→ caleb, seth ; âge → vingt sept ans ; traits de caractère → impétueux, dynamique, violent, téméraire, terre à terre, charmeur, jaloux, libre, débrouillard, sadique; pire défaut → emporté comme pas deux; meilleure qualité → il pardonne vite, trop vite; groupe → la bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe ; avatar → alexHOTpettyfer; que pensez-vous de ce fameux jeu téléphonique ? → soyons sérieux trente secondes, c'est qu'un ramassis de conneries. crédit(s) → texte ;


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




pushME
blocknote:

MessageSujet: Re: ⊱ la beauté du sale, et la beauté du mal.   Mar 15 Mai - 4:56


- Grandis un peu !
La fougue sous ses pieds remonte jusqu'à sa bouche. Il n'est pas en colère, il se moque. Un rictus élargit sa bouche amusée.
- Arrête un peu de couiner.
Et elle se tient là, les mains jointes, tremblantes sur son cœur se lamentant. Les larmes font briller ses yeux, rougir ses cernes. Il soupire, avance presque en sautillant vers elle.
- T'es ridicule, tu sais ?
Il est arrivé si près de son oreille qu'il se permet de murmurer.
- Caleb... l'interpèle un ami derrière, ça suffit maintenant, tu ne ne penses pas ?
Le crève-cœur écoute mais n'entend pas. La situation, comme on pourrait le croire, ne l'amuse qu'à moitié. Il se sent puissant de la faire pleurer. La honte ? Il n'a plus honte de rien depuis longtemps. C'est pour son bien qu'il la brutalise. Elle est faible et les salauds dans son genre le savent. Il embrasse furtivement ses lèvres. Un baiser à peine déposé, sitôt retiré. Sous la contrainte, il la force à retirer les mains devant ses yeux.
- Allez, maintenant on se reprend, on arrête de pleurnicher et on sourit. Un sourire c'est pas bien compliqué et ça ne coûte pas grand chose, si ?
L'amertume de sa langue a plissé son nez. Il insiste, appuie ses mots d'un regard sadique. Derrière lui, sa troupe regarde son comportement avec affliction. Ils ne pensent pas à intervenir, sachant pertinemment que ça ne ferait qu'empirer les choses.
Enfin, elle parvient à la limite de ce qu'elle peut supporter. Trop blessée pour être fâchée, elle tourne les talons et s'enfuit par la porte. Un comportement lâche qui se manque pas de faire doucement rire le démon.
- T'abuses, Caleb.
Et aux reproches, il hausse les épaules.
{...}
Ivre, il se bascule sur sa chaise. Le verre est comme la marée, elle dépasse les bords. Ses doigts qui le tient adopte le parfum de la bière. Aujourd'hui, elle coule à flot. Aujourd'hui, on fête la fin d'une liberté.
- Te marier ? Tu ne pouvais pas avoir pire idée !
Il ne rit plus. La révolte et le dégoût rident son visage de saint. Il boit une gorgée, histoire de se rincer le gosier. Saloperie d'idée. Il perd un ami. Un ami pour qui il n'a ni bonté, ni délicatesse. Il se fourvoie dans cette rudesse forgée de sordides histoires de chasse. Une dureté qui n'est pas là pour le protéger mais pour agresser. Crève-cœur. Ainsi l'a-t-on baptisé. Dans les bas-fonds, personne ne l'ignore. Sa réputation l'a devancée. Pourtant, il arrive parfois qu'une fille à l'âme débordante de bonnes intentions s'amène jusqu'à lui. Il aime les bercer d'illusions. Personne ne change et surtout pas lui.
- A la tienne ! S'exclame t-il en levant son verre. Et à tes chaînes... rajoute t-il pour lui-même.
{...}
Il n'a plus de tolérance pour l'audace que pour la gaucherie. Elle s'était avancée vers lui, plus sûre d'elle qu'il ne l'a jamais été.
- Caleb, c'est ça ? avait-elle lancé en le désignant du menton.
- C'est ça.
Sans plus de parole, elle s'était alors jetée à son cou, jetée sur sa bouche. Autour d'eux, les hommes sifflent et gloussent. Sous l'assaut, il parvient à leur lancer un clin d'œil. Quand elle en eut finit avec sa bouche, elle lui avait saisi la main et avait commencer à l'entrainer plus loin.
- Bougez-pas, je reviens dans cinq minutes.
Et ils avaient disparu.
{...}
Il connait sa bouche et mieux encore, ses yeux rieurs. Tous les jeudis, elle est là avec sa cicatrice au menton et son bourbon. Perdue Dieu sait où, elle touille machinalement son verre. Elle n'est ni banale, ni belle. Son chignon défait, ses épaisses lunettes noires et ses ongles rongés, vernis à moitié lui donnent l'air négligée.
Il se glisse derrière, laisse aller ses bras autour de sa taille. Elle penche la tête quand il embrasse son cou.
- Bonjour Caleb'
Ils discutent peu, se cajolent souvent. Les jeudis leurs appartiennent.
{...}
Un jeudi, elle ne paraît pas. Il s'envenime, fait pleuvoir les coups. Le bar transpire d'alcool et de sang. Tous sur lui puis, tous contre tous. On balance les chaises, on piétine les corps. Il respire mieux. Il y a de bon dans l'anarchie.
{...}
Les jeudis n'existent plus. Moins radical que lui, sa mémoire les ramène à la vie. Le moindre étourdissement est bon pour lui rappeler son nom. Au détour des rues, elle le surprend. Il croit reconnaître son parfum. Son regard la cherche avec avidité. L'espoir tient alors en bien peu de choses. L'idée, peu à peu, le dévore, lui fait perdre la tête. Parfois, elle interrompt ses nuits. Il se réveille en sursaut. Asphyxié par un manque, il s'en va comme un fou dévaler les rues. Il veut noyer son cœur à courir si vite, si longtemps. L'effort le laisse plus vivant que mort, le dos voûté, appuyé sur un bout de rembarre qui borde les routes. La gangrène est totale : il lui faut la retrouver. Pour l'aimer ou la tuer, il ne sait plus très bien.
{...}
Jeudi revient et lui l'accompagne. En poussant la porte, il se surprend à espérer et à la maudire toute à la fois. Il se fige. Elle est là avec un air de rien, les cheveux détachés, raides dans son dos. Maudite ! Il se mord la lèvre. Les jeudis ça pourrait être toute la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MessageSujet: Re: ⊱ la beauté du sale, et la beauté du mal.   Mar 15 Mai - 7:43

Ceci est un second pourrissage de fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




pushME
blocknote:

MessageSujet: Re: ⊱ la beauté du sale, et la beauté du mal.   Mar 15 Mai - 7:45

Citation :
Ceci est un second pourrissage de fiche

Un pourrisage qui aura au moins eu le mérite de me faire rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ⊱ la beauté du sale, et la beauté du mal.   

Revenir en haut Aller en bas
 

⊱ la beauté du sale, et la beauté du mal.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
you're match :: index :: « Like when you said you felt so happy you could die » :: → Ils ont franchi le cap'-